Les 8 étapes pour réussir.

Les critères ergonomiques de Bastien & Scapin sont un ensemble d’heuristiques, des caractéristiques de l’interface qui vont déterminer son utilisabilité (ou ergonomie). Ils permettent d’identifier les problèmes d’ergonomie d’une interface. Ils sont utilisés en phase d’évaluation dite « experte » c’est à dire sans engager l’utilisateur. Ils sont généralement utilisés avant d’engager les tests d’utilisabilité.

1. Guider l'utilisateur

Afficher des indices qui facilitent l'interaction, rendant l'interface lisible, regroupant les informations logiquement, et informant immédiatement l'utilisateur de l'effet de ses actions.

2. Diminuer la charge de travail de l'utilisateur

Rendre les manipulations simples, concevoir des processus courts, afficher des données succintes.

3. Laisser l'utilisateur contrôler le système 

Exécuter uniquement les actions demandées par l'utilisateur, lui laissant le moyen d'agir. Ne pas laisser d'ambiguïté sur le résultat de ses actions.

4. Adapter l'interface à l'utilisateur

Permettre la personnalisation de l'interface, offrir plusieurs moyens de réaliser une tâche. Guider les novices et offrir des options avancées pour les connaisseurs.

5. Prévenir et détecter les erreurs

Demander confirmation pour les traitements impactants, rédiger des messages clairs et didactiques, donner la possibilité d'annuler les actions.

6. Réaliser une interface homogène

L'interface conserve une logique constante, cohérente, le design respecte une charte unique.

7. Avoir des codes et dénominations communs

Réutiliser des codes connus, éviter les termes experts. Se méfier des pictogrammes, qui peuvent avoir des significations différentes en fonction de la personne.

8. Adapter l'interface au contexte d'usage

Adapter l'interface en fonction de la tâche réalisée, du profil de l'utilisateur ou de l'étape dans le processus métier.

Onglet vide. Modifier la page pour ajouter du contenu ici.
Onglet vide. Modifier la page pour ajouter du contenu ici.
Onglet vide. Modifier la page pour ajouter du contenu ici.
Onglet vide. Modifier la page pour ajouter du contenu ici.
Onglet vide. Modifier la page pour ajouter du contenu ici.
Onglet vide. Modifier la page pour ajouter du contenu ici.
Onglet vide. Modifier la page pour ajouter du contenu ici.
Onglet vide. Modifier la page pour ajouter du contenu ici.

Les applications mobiles.

Le mobile devient le terminal de prédilection. Depuis 2017, l’usage du mobile surpasse celui de l’ordinateur. Le pourcentage de mobinautes, le taux d’achat réalisé sur smartphone ne fait qu’augmenter. Cela explique que de plus en plus d’entreprises proposent un site web conçu pour une navigation mobile. Et pourtant, beaucoup d’entreprises françaises n’ont pas de stratégie mobile. Des applications mobiles ne fournissent pas une expérience utilisateur, souvent à cause d’un manque de connaissance de l’utilisateur et de son usage (dans quel contexte il utilise l’interface, quel est son objectif, ses priorités, ses contraintes).

J’ai participé à la sortie de l’application mobile des news de la Société Générale, SG News, devenu l’outil incontournable de la Direction de la Communication du groupe.

La conduite de changement aux usages digitaux.

La promotion de l’offre digitale est un levier indispensable pour l’adoption de l’offre web.

En tant que Change manager, je délivre les accompagnements nécessaires à l’usage du périmètre web. Je participe à l’offre de service au travers des différents canaux de communications (entractes digitaux, Digital days, journées de promotion…), tout en assurant une connaissance des produits des activités web par la mise en place de structure d’échanges permanentes.

Je fais partie intégrante de la communauté digitale, en charge de la publication régulière des contenus sur le réseau social et des formations sur les offres. Je délivre du feedback aux équipes techniques sur les usages pour assurer les évolutions au plus proches de l’expérience utilisateur. Et du conseil en partenariat avec les équipes Mobilité et UX/UI auprès des autres domaines d’activité.

La mise en place du réseau social d’entreprise Jive à la Société Générale m’a ainsi permis d’accompagner les métiers de la banque à ces nouveaux usages.

50

Démos réalisées

250

Tickets de support

20

Formations animées

10

Stands organisés